Blog Widget by LinkWithin

19 avr. 2019

[Test] Boitier Retroflag NesPi Case +



Pour les plus anciens d'entre vous, cela doit vous rappeler mon projet de retroconsole DIY qui reprenait un design de NES, mais en bambou. C’était bien avant la naissance de Retroflag

Séduit par ce petit boitier, je me suis jeté dessus en me disant que je vous ferai un test ici même, mais il a finit par rejoindre la pile de projets "dé-priorisés"...

Avec la sortie toute chaude de RecalBox v6.0, je ne pouvais pas manquer l'occasion de le ressortir des cartons!

1) Liste des ingrédients


Afin de monter cette nouvelle console Rétrogaming de manière optimale, j'ai fait quelques courses complémentaires :






2) Déballage


On passe à l'unboxing du NesPi Case +



Et le premier truc qui frappe c'est sa qualité, les ajustements sont parfaits que ca soit sur les angles ou sur les différents ports

Les plastiques utilisés sont eux de très bonne qualité et assez semblables à ceux utilisées par la NES originale


Sous le boitier vous avez un compartiment pour pouvoir stocker différentes cartes SD :


A l'intérieur vous trouverez les différentes vis ainsi qu'un tournevis adapté :



3) Assemblage : 


Pour le coup vous avez une notice assez claire, et ça c'est cool :



 Premièrement, vous devrez positionner le petit switch sur ON si vous souhaitez utiliser les boutons en façade de la même façon que sur la console originale :


Pour ce faire, il vous faudra également installer un script sur votre RecalBox : https://github.com/Retroflag/retroflag-picase

Vous pouvez maintenant passer à l'installation du Raspberry dans le boitier, en prenant soin de brancher toutes les connectiques avant : 




Vous pouvez désormais le visser :


Si vous avez acheté le pack avec les accessoires proposé en lien plus haut, vous avez un ventilateur inclus ce qui va pouvoir apporter de l'air frais à votre Pi : 


NOTA : Je l'avais installé dans un premier temps en extraction, comme sur une tour de PC (cf photo) mais la grille étant trop fine, cela faisait un sifflement désagréable, je l'ia donc changé de sens pour qu'il soit en aspiration, et il est beaucoup plus discret. 


Mais ce petit ventilateur tourne quand même bien vite et reste plutôt bruyant... la solution? abaisser sa tension à 3.3V afin de le ralentir un peu et de le rendre ainsi beaucoup plus discret. J'ai utilisé pour ceci un module AMS1117 que je vais brancher à l'aide des câbles Dupont : 


Et que je vais fixer par un simple double face :




Ventiler c'est bien, mais avec des dissipateurs c'est mieux!



Et voilà, il ne reste plus qu'à refermer en prenant soin que le câble du ventilateur ne touche pas les pales et c'est fini




4) Conclusion


Je suis sous le charme. Il est beau, il est bien fini, les boutons en façade sont top, il reste abordable... Que des bons points. Si j'avais une remarque à lui faire, c'est son port RJ45 dissimulé dans l'emplacement de la cartouche (sous le couvercle) qui reste du coup en façade et qui aurait été mieux derrière. Mais avec le Raspberry Pi B+ et son WiFi embarqué, plus besoin de câbles le problème est réglé.



Pour
Contre
  • Qualité de fabrication
  • Boutons fonctionnels
  • Prix
  • Non mais il est trop cute
  • Port RJ45 en façade

https://amzn.to/2V5RAMc

0 commentaires :

Publier un commentaire