Blog Widget by LinkWithin

19 oct. 2015

[Worklog] MOD à base de i7 6700K et Asus Maximus VIII Hero - partie 1


Dans cette première partie, je vais vous présenter en détail les composants utilisés pour un MOD basé sur le rafraichissement d'une configuration de 2009.



Petite présentation du contexte :

La configuration à mettre à jour est composée d'un core i5 750, d'une carte mère Asus P7P55-D et de 4x2Go DD3 G.SKILL RipJaws 12800. C’était pas mal en 2009, mais ça devient un peu juste de nos jours. 
La carte graphique a déjà été changée en 2012, c'est une MSI GTX 570 O.C. Twin Frozr II. Son refresh attendra 2016 avec l'arrivée de Pascal et de belles promesses sur les gains de performance.



Quitte à faire un update, pourquoi pas en faire un truc sympa à regarder : l'idée d'un nouveau MOD est née.

La philosophie ici va être de rester sur quelque chose de simple en essayant de réutiliser un maximum d'anciennes pièces, soigner les détails sans rentrer dans du bling-bling ou de l'extravagant. Trouver l'équilibre entre machine de guerre et W.A.F compliant.


On a donc du côté des nouveautés :


On commence par la carte mère en détail :


On ne peut pas manquer le sigle ROG sur toutes les faces :


Le packaging est soignée, l'ouvrir prend une tournure solennelle :



On dévoille petit à petit la bête, ils savent faire durer le plaisir...


Une fois la carte sortie, on découvre le bundle :


Et il est plutôt fourni!


Le connecteur spécial pour le panneau frontal, accessoire pratique :


Détail sympathique, un message type poignée d'hôtel à mettre sur votre bureau/chambre pour indiquer si vous êtes en session gaming et si on peut vous déranger... ou pas.


On trouve aussi une ribambelle de stickers pour customiser vos radiateurs :


Passons à la carte elle-même, elle est d'une couleur noire satinée du plus bel effet :


Cette carte ROG est destinée aux gamers mais elle possède également de bonnes dispositions pour les overclockers, avec notamment des boutons START et RESET directement sur le PCB afin de pouvoir bencher sans boîtier :


Le dissipateur du chipset est griffé lui aussi d'un logo ROG mais petite spécificité, il est équipé de LEDS RGB que l'on peut piloter via un logiciel maison, avec des effets de type static/pulse/rainbow/etc.


Les VRM son recouvert de dissipateurs en aluminium, eux même recouvert d'un cache en plastique qui donne un effet massif à l'ensemble :



D'ailleurs les dissipateurs ont également des back-plates en alu :


La carte est équipée d'un afficheur pour les différents codes de fonctionnement ou d'anomalie :


du port S-ATA 6Gbps ou S-ATA Express à foison :


Si le S-ATA n'est pas suffisant, la carte possède aussi un port M.2 compatible avec les différents formats disponibles :



La partie audio est assurée par la solution Asus Supreme Fx et le PCB est isolé du reste de la carte mère :


D'ailleurs cette "rupture" est mise en avant par des LED qui illuminent la frontière en rouge vif, y compris carte mère éteinte :


Détail qui a son importance, on trouve la présence d'un relais NEC qui annule le "ploc" que l'on peut entendre dans les enceintes lors de la mise sous tension ou hors tension :


On passe au core i7 6700K.

Intel a compris qu'il était totalement inutile de mettre un radiateur stock dans le bundle de ce type de processeur puisque les acheteurs lui collent directement une vraie solution de refroidissement. Baisse des coûts de production (l'alu ça coûte cher!) et augmentation du prix de vente sous couvert d'une nouvelle architecture, le fondeur a trouvé de quoi faire une belle augmentation de marge...


Installation du processeur :


les pins sont sur le socket et non sur le processeur :


Le voilà en place :


Installation de la RAM :


ASUS conseille dans le cas d'une configuration dual channel à 2 barrettes de les positionner en A2/B2 :


Mise en place dans l'ancien boîtier conservé, un NZXT H2 blanc :


On rebranche temporairement le tout. Je ne suis pas encore décidé sur la couleur du gainage et de la connectique, cela sera fait dans un deuxième temps.


Et va falloir refaire un peu de câble management de l'autre côté...


voilà qui est mieux :


Installation du ventirad, un Noctua NH-D15S :



Pour le ventirad rien n'est encore fixé, le Noctua est performant, silencieux et a l'avantage d'être sans entretien, mais d'un point de vue esthétique il occupe beaucoup d'espace et ne met pas en valeur les composants. Un AIO ou même un watercooling sont aussi envisagés...



to be continued...

0 commentaires :

Publier un commentaire